Lanzarote

Lanzarote, l’île volcanique par excellence, où l’on compte pas moins de 300 cratères, qui modèlent bien évidement le paysage de ce bout de terre semi désertique, situé à environ 140 km des côtes africaines… le soleil et la douceur du climat n’y sont pas une galéjade.

  • lanzarote

    Pico Redondo

    Les reliefs désertiques de Lanzarote
  • lanzarote

    Cultures typiques de l’île

  • lanzarore

    Jour de marché à Teguise

  • lanzarote

    Plage de Famara

  • lanzarote

    Le cratère de Caldera blanca

  • lanzarote
  • lanzarote
  • lanzarore
  • lanzarote
  • lanzarote

En parlant de volcanisme, l’île de Lanzarote détient le record de la plus longue éruption connue sur les îles des Canaries. Je veux parler bien sûr de l’éruption de 1730, celle de Timanfaya qui déversa de la lave sans interruption durant 2056 jours. Une véritable « marée » de lave qui s’étala sur une superficie de 200 km², une coulée qui a bouleversé durablement le paysage, un phénomène naturel aujourd’hui en partie protégé par le parc national de Timanfaya.
Au nord-est de l’île se trouve également une autre manifestation remarquable, celle d’un tube volcanique qui prend naissance dans les entrailles du volcan Corona, il s’agit d’un conduit souterrain d’écoulement de la lave de 7 km de long. Vous pourrez en observer une petite partie en visitant les sites de Cuevas de los Verdes, une visite souterraine aménagé dans l’ancien tube volcanique et Jameos del Agua, une autre cavité aménagée par l’artiste Cesar Menrique, natif de Lanzarote. Ce tube est connu par les spécialistes comme le tunnel de l’Atlantida car il développe sa longueur en grande partie immergé dans les profondeurs de l’océan.

Côté randonnées, Lanzarote est avant tout l’île de la randonnée douce, au regard des dénivelés plutôt faibles. Elle culmine à 670 mètres aux Peñas del Chache, une crête débonnaire située sur le territoire de la commune de Haria et qui surplombe joliment la baie de Famara.
Sur ce gros caillou, pas de végétation de type forestier, c’est plutôt un paysage lunaire qui vous attend, mais les randonnées n’en sont pas moins intéressantes, la variété des roches, leurs coloris, mais aussi les formations géologiques rencontrées donnent toujours de l’intérêt à votre balade.

Risco de Famara

Flore endémique des Canaries

Village typique de l’intérieur de l’île

Pour vous permettre de préparer votre voyage nous retiendrons quelques sentiers.

Tout d’abord celui qui parcourt la falaise de Riscos de Famara et qui vous conduit vers des plages sauvages avec des panoramas grandioses sur l’île de La Graciosa, toute proche, un itinéraire qui débute au village de Ye.

Dans le périmètre proche du parc national de Timanfaya, peu de sentiers accessibles, il faut parcourir le sentier côtier à l’Est, au départ d’ El Golfo. Il offre de belles vues sur la côte déchiquetée et sauvage et il vous permet de traverser les laves de la grande éruption.

Plus au nord et à la bordure du parc, il faut inscrire à votre programme, au départ du village de Mancha Blanca, la Caldera Blanca un magnifique cratère qui culmine à 461 mètres.

Pour compléter ces quelques informations, les randonneurs trouveront au sud de l’île, dans le petit massif de Hajaches, un secteur qui offre des reliefs plus accentués. Plusieurs possibilités de circuits autour du Barranco del Higueral en direction des crêtes pour « grimper » le Pico Redondo à 561 mètres ou Hacha Grande, un sommet à la même altitude. Depuis les hauteurs du massif vous découvrirez des panoramas qui portent le regard jusqu’à l’île de Fuerteventura et Islote de Los Lobos.

Cette île, avec sa localisation proche des côtes africaines, offre un climat de type subdésertique. Lanzarote est donc une destination particulièrement intéressante pour randonner sous la douceur, en hiver.
Bon séjour sur « l’île de feu ».